"Je pense à Jacques Chirac qui, pendant douze ans, a oeuvré pour la paix et fait rayonner dans le monde les valeurs universelles de la France.
Je pense au rôle qui a été le sien pour faire prendre conscience à tous les hommes de l'imminence du désastre écologique et de la responsabilité de chacun d'entre eux envers les générations à venir".


Moi aussi, comme le nouveau Président de la République, je pense à l'homme qui nous a évité la guerre en Irak, qui a su reconnaître la responsabilité de l'Etat Français dans la rafle du Vel d'Hiv, qui a été le rempart aux extrêmismes et à l'intolérance.

Au moment de boucler les derniers dossiers, de refermer les cartons, de quitter une équipe extraordinaire au Ministère, défilent aussi les images de vingt ans d'engagement politique depuis ma première campagne cantonale à Armentières en 1985 et ma première campagne nationale aux côtés de Jacques Chirac en 1986.
De toutes ces années, cette dernière a sans doute été la plus exigeante mais aussi la plus forte.

Cette petite page de nostalgie me vaudra sans doute l'ironie de quelques habitués du blog..

C'est ainsi et je n'ai qu'une hâte maintenant : me retrouver à nouveau dans l'action !