Accueil > février 2012




Améliorer le fonctionnement de la démocratie locale

S'intéresser au fonctionnement de la démocratie locale à deux mois de la fin du quinquennat, ça sent un peu la grosse ficelle... mais le rapport Giran remis au Président de la République mérite pourtant d'être lu.

Les réflexions sur le cumul des mandats (introduire les présidences d'intercommunalité dans les mandats qui comptent pour le cumul), le statut de l'élu, l'encadrement de la communication "publicitaire" des collectivités locales ne sont pas nouvelles mais sont réaffirmées avec force.

Et des propositions nouvelles et intéressantes sont faites pour renforcer la vitalité et la réalité du débat local : séances de questions orales au sein des conseils municipaux, saisine de la société civile sur des questions d'intérêt local, actualisation de la représentation proportionnelle lorsqu'un élu change de groupe au conseil municipal..

Autant d'idées qui pourraient être testées sans plus attendre à Arras et participeraient davantage à réconcilier le citoyen avec la politique que la parodie de restitution des conseils de quartier à laquelle nous avons assisté récemment : monopolisation du micro par les élus, parole des habitants affadie et passée au crible d'une communication municipale trop formatée.

Tumultes

Hier soir, j'étais l'invité de l'émission Tumultes sur Radio PFM 99.9 à Arras.

L'occasion d'échanger sur l'actualité politique locale et nationale, mais aussi sur mes sensibilités culturelles.

A réécouter ici.

Bipolarisation et confusion

Nicolas Sarkozy a donc décidé d'accélérer son entrée en campagne, à grands coups de simplification réductrice et de slogans aussi péremptoires que creux, comme le "travailler plus pour gagner plus" de 2007.

Annonce de la séquence : durcissement autour des valeurs (travail, responsabilité, autorité), référendum démagogique sur l'indemnisation des chômeurs et sur l'immigration et fermeture sur les sujets sociétaux (mariage homosexuel, euthanasie,..).
Objectif : cliver, toujours cliver pour ressusciter un affrontement bloc contre bloc (en espérant au passage récupérer les électeurs du FN pas encore assurés d'avoir leur candidate) autour de ces valeurs.

Une bipolarisation qui semble arranger le PS, soucieux d'engranger le rejet du Président sortant...et qui risque donc de se prolonger lors des législatives qui suivront.

Ceux qui espéraient un débat d'idées, de la pédagogie et de la nuance en seront pour leurs frais.

Et pourtant, je suis convaincu que nous sommes à la veille d'un profond bouleversement politique, et même de la mort des partis politiques tels que nous les connaissons, structures verticales et caporalistes devenues au fil du temps des clubs de supporters sans contenu.

C'est la thèse d'un économiste comme Jérémy Rifkin et de son livre sur la 3ème révolution indutrielle qui anticipe une transformation de l'énergie, de l'économie et de la politique sous l'influence des pouvoirs latéraux et du fonctionnement en réseau.

A une autre échelle, c'est aussi la démarche de quelques-uns de mes anciens compagnons séguinistes, au sein du collectif coloré qu'ils créent pour affirmer la persistance d'un humanisme de droite auquel Nicolas Sarkozy a tourné le dos, et qui les conduit donc à soutenir François Bayrou sans pour autant s'inscrire et encore moins s'inféoder au Modem.

Et pendant ce temps-là à la mairie d'Arras, on s'active sur les grandes priorités politiques, comme en témoigne le mail suivant reçu du directeur de cabinet du maire :
J'ai constaté que votre site internet laissait apparaître la mention "Adjoint au maire d'Arras". Afin de ne pas semer la confusion dans l'esprit des arrageois, je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire le nécessaire pour retirer cette mention. Je vous remercie.


Que ceux que j'ai pu abuser ici (et qui n'auraient donc rien lu de ce que j'ai écrit depuis Novembre..) acceptent mes excuses...confuses ! J'ai aussitôt pris les dispositions pour que la graphiste indépendante (oui, je n'ai pas d'agence qui fait mon blog, moi...) puisse se consacrer sans plus attendre à réparer cette négligence coupable.

A propos de confusion, je conseille aux mêmes la lecture instructive de l'intéressante enquête du site indépendant DailyNord sur "l'épidémie régionale des pratiques d’adoubement qui ne vont pas forcément rapprocher le citoyen de la politique".

De quoi méditer sur la notion de respect des électeurs !

Clarifier et construire

Le site indépendant d'information Arras-Online fête ses 10 ans et c'est déjà une bonne raison de leur faire un clin d'oeil !

Et je les remercie aussi de me donner l'occasion de revenir sur les épisodes municipaux de la fin 2011.

En me réjouissant que les journalistes comprennent bien (mieux que le maire ?) ce que j'ai voulu dire et être : un élu qui propose plutôt qu'un élu qui s'oppose.

Faires des propositions, en toute liberté et indépendance, c'est bien ce que je compte continuer à faire dans les semaines et les mois qui viennent, tant sur le plan local que national !