Accueil > décembre 2011




Attendez-vous à savoir !

Je suis évidemment trop jeune pour avoir écouté Geneviève Tabouis et ses "Dernières nouvelles de demain" mais j'ai toujours adoré le titre et il colle bien au sentiment qui m'anime en vous parlant d'un premier roman qui sortira le 26 janvier prochain.

C'est un des bonheurs de la passion littéraire que je défends ici d'avoir tissé un réseau d'éditeurs, d'auteurs, de journalistes ou de blogueurs avec qui partager coups de coeur et découvertes. Cela se traduit parfois (merci Benoît, en l'occurrence !) par l'envoi de romans nouvellement parus ou à paraître.

Celui d'Emmanuel Arnaud, Le théorème de Kropst, nous vient des excellentes éditions Métailié.
Le sujet - dans l'univers particulier d'une prépa Maths Sup à Louis-le-Grand, Laurent Kropst s'éveille à la vie et découvre les rouages de la société, en Rastignac version 2011 - est porté par une plume alerte et drôle.

Une première oeuvre singulière et prometteuse.

Devoirs de vacances

La fin d'année est propice aux bilans et perspectives.
Mon blog n'échappera pas à l'exception.

En 2012, il devra notamment épouser la nouvelle donne politique locale.

Ces dernières semaines, j'ai rencontré de nombreux Arrageois, désireux d'échanger sur ma démarche, de réfléchir à la façon de la prolonger et de travailler avec moi à un nouvel élan citoyen.

Ces attentes, j'y répondrai en organisant le rassemblement des énergies avec une idée maîtresse : faire émerger de nouveaux talents, de nouveaux visages d'Arras, choisis pour leur passion et leur investissement au service de la ville et pas sur présentation d'un passeport de militant politique.

Je vous informerai évidemment ici de ces projets mais je me trahirais si mon blog ne reflétait pas aussi mes autres élans, sportifs, culturels.. vitaux tout simplement !

Enfin, à l'heure des palmarès en tous genres, mon événement de l'année n'est ni politique, ni culturel, ni sportif : il a 7 mois et se soucie fort peu de toutes ces choses pour l'instant.. pas plus que du sommeil de ses parents !

Je profite de ce trait plus personnel pour souhaiter, à chacune et chacun d'entre vous une très belle fête de Noël et une excellente fin d'année.
Je serai heureux de vous retrouver très bientôt.

nb : Il n'a pas échappé à certains d'entre vous qui s'en amusent (d'autres s'en irritent certainement) que mon blog mentionne encore indûment une fonction d'adjoint : il ne s'agit ni de nostalgie, ni de résistance mais un bête problème de maintenance et de disponibilités pour faire la correction. Cela sera fait prochainement !

Le bon, la brute, etc.

Le titre n'est pas une relecture personnelle de la récente actualité politique Arrageoise (je vous laisse deviner qui serait qui...) mais bien celui du deuxième roman d'Estelle Nollet.

Oui, souvenez-vous, elle avait déboulé avec fracas sur la scène littéraire il y a deux ans.

Et elle fait mieux que confirmer avec ce roman qui vous prend à la gorge d'entrée, cette drôle d'histoire d'amour entre Bang et Nao qui ne vous laisse pas respirer une seconde pour vous laisser, sonné et tremblant après la dernière ligne, pourtant banale : Maintenant, je suis juste un type.

Attendez vous à être secoués, brinquebalés, surpris, émus, ébahis devant tant de souffle et d'imagination.

Un grand voyage littéraire porté par un style et un univers déjà si personnels.

Une belle idée de cadeau de Noël pour les lecteurs curieux !