C'est le titre, en forme de verdict sans appel, du billet de Claude Askolovitch dans le JDD qui règle son compte au livre star (même pas un livre, même pas une brochure, un tract, selon Asko) des fêtes de Noël, "Indignez-vous" de Stéphane Hessel.

Autant le dire tout de suite, je n'ai pas encore lu cet opuscule et ce billet ne prétend pas donner un avis de fond, juste témoigner d'une surprise, à la fois devant le succès dudit tract (j'ai même reçu des voeux me souhaitant une "année indignée"..) mais aussi devant les réactions cinglantes qu'il suscite.

Outre Claude Askolovitch, qui s'en prend surtout à la fabrication d'un nouveau prêt-à-penser qui dispense de réfléchir (C’est le droit de Hessel de ressasser des simplismes. C’est le paradoxe des médias progressistes de ne pas s’y arrêter. C’est le problème du peuple de gauche de faire un triomphe à ce brouet, achetant une posture régressive au lieu d’appréhender le chaos contemporain. La gauche n’est pas la recherche d’un gourou chenu, et l’indignation n’est pas la politique. Elle en est même l’exact contraire, ou plutôt son empêchement.), c'est le pertinent impertinent Marc Prévost qui s'en prend sur son blog au nouvel abbé Pierre qui vote Aubry.

Pour Marc Prévost, Hessel est un "nouvel abbé Pierre qui envoûte la ménagère de 50 ans et le jeune précaire de 25 ans, le cadre inquiet des ratés de son ascenseur social et le partisan d'un état palestinien, révoltés par la loi du plus fort appliquée par Israël, le sort des sans-papiers et des Roms ou les marchés financiers fous. En France, on aime tellement les grandes consciences blanchies sous le harnais de la légende et frappées du sceau de l'histoire. Et puis, "Indignez-vous", ça rappelle aux plus anciens cette insurrection de la bonté proclamée à la radio par une nuit sibérienne de l'hiver 54."

Posture régressive ? Insurrection de la bonté ? A priori, je pense spontanément comme ces deux journalistes que la politique doit dépasser l'art des constats pour proposer des pistes et y faire adhérer le peuple.

Mais j'attends d'avoir lu Hessel.. Et vous ?