Il est des émerveillements dont on ne guérit jamais. Hier, en déchirant les enveloppes des éditions Gaia et Philomèle, j'ai retrouvé l'enfant qui ouvrait des pochettes-surprises il y a quelques dizaines d'années.

Nulle surprise pourtant mais un vrai bonheur : le site Babelio, dont j'ai déjà parlé ici, m'a retenu comme "blogueur-lecteur" dans le cadre de l'opération Masse critique.

J'ai donc un mois pour chroniquer ici et sur Babelio les livres qui m'ont été envoyés, et je les en remercie dès maintenant, par les éditions Gaïa et les éditions Philomèle.

Ce n'est pas encore "Le masque et la plume", mais je me réjouis de contribuer à faire connaître le travail de deux jeunes maisons d'édition indépendantes.