Comment relancer la machine quand on a dévoré plusieurs livres attendus, que votre "pile à lire" ne vient pas vraiment vous faire de l'oeil et qu'aucun de vos auteurs favoris n'a de publication en vue ?

En faisant confiance au hasard dans les rayons d'une bonne librairie... hasard un peu guidé en l'occurrence puisque j'ai d'abord fait confiance à l'éditrice Laure Limongi, elle-même découverte sur le blog de Léo Scheer à l'occasion de flâneries Matznéviennes.

Et c'est ainsi qu'on se retrouve à découvrir un auteur allemand emblématique du Berlin underground des années 60/70, d'une certaine "beat generation" européenne et un roman autobiographique d'une férocité et d'une noirceur aussi sensibles que chez Grisélidis Réal par exemple.