Un défi pour la rentrée

Je me suis inscrit ici.

Quelle prophétie ?

Bon public, je sors souvent d'un cinéma emballé, touché par le sujet, les acteurs, l'univers.

Très rarement, je déteste ou pire, je m'ennuie.

Mais là, comment dire ? D'où vient cette perplexité qui ne m'a pas quittée depuis hier soir.
Je me sens un peu con de ce manque d'enthousiasme alors que la critique est unanime pour saluer le film.

C'est vrai, les deux personnages centraux sont bien contruits et superbement servis par Niels Arestrup et Tahar Rahim. Le film tient debout et jusqu'au bout.

Mais voilà.
Après "Sur mes lèvres" et "De battre mon coeur", j'attendais d'Audiard quelquechose de plus surprenant, de plus complexe.

Et c'est souvent très prévisible.
Un peu stéréotypée aussi cette histoire de Corses et d'Arabes.

Dans le genre sombre et film de méchants, ça n'a ni la densité d'un Scorcese comme "Les affranchis", ni la subtilité d'un James Gray type "La nuit nous appartient".

Et je sors enveloppé par l'atmosphère étouffante voire oppressante de ce huis-clos carcéral.. mais pas complètement convaincu.

Comme c'est frustrant !