Non, non ce n'est pas mon état du moment même si le retard pris dans mes voeux (quelle perte de temps et d'énergie !) pourrait le faire croire à certains. J'en profite d'ailleurs pour souhaiter une très bonne année aux lecteurs que je n'ai pas encore croisés, notamment hier soir à Arras.

C'est simplement le titre de l'excellent billet de Robert Solé dans Le Monde d'hier soir, en réaction à un passage des voeux du Président de la République ("On dit omniprésident. Je préfère qu'on dise ça plutôt que roi fainéant. On en a connu") .
Je vous en livre la chute :

" Tandis que Nicolas Sarkozy faisait le voeu d'en faire plus et habillait son prédecesseur pour l'hiver, Georges W.Bush invitait à déjeuner, autour de Barack Obama, les trois fainéants encore vivants qui l'ont précédé à la Maison Blanche. Sans doute pour tirer les rois. Ces Américains sont d'un grossier ! "