Rangement du bureau, derniers coups de fils.. et le reste qui attendra l'an prochain maintenant.

Derniers bonheurs de 2008 :

Deux livres encore, Echenoz toujours et un premier roman troublant de Thierry Dancourt.

Un fabuleux concert de Orchestre de l'âge des lumières dirigé avec finesse et brio par Sir Simon Rattle.

Les quatuors de Glass qui tournent en boucle avec leur temporalité contradictoire comme pour enrayer le sablier de fin d'année.

Et ce soir, les rires des enfants, Leoville Las Cases et Gevrey Chambertin qui s'invitent à la table avant une semaine de coupure nécessaire dans la Ville Eternelle.