Accueil > juillet 2008




Le syndrome Versac ou ce qu'il dit des blogs

J'avoue, ça fait un bail que je n'avais plus balayé à coup de Netvibes ce qui se raconte dans la blogosphère.

Et j'ai d'abord pris le commentaire d'Arnaud D. comme un aimable clin d'oeil.
Tant nos deux univers de blogueurs sont loin, entre Versac qui arrête et moi qui continue cahin-caha.

Nous nous sommes bien croisés de temps en temps, et cette star du blog est même venue livrer ici quelques commentaires.
Mais pas non plus de vrais échanges comme j'ai pu en avoir avec Koz par exemple.

Versac est quoi qu'il en dise l'archétype du blogueur influent, dont la prose est reprise dans la presse et le conduit sur tous les plateaux télé, un peu comme une Quitterie Delmas, l'engagement en moins.

Et pourtant, je trouve une certaine parenté dans nos réflexions, quand il dénonce par exemple "cette économie ridicule de la visibilité à outrance, héritée de ces média qui meurent à petit feu".

Et une même quête, celle de propos libres et qui n'ont qu'une exigence qu'il décrit aussi justement : "J'étais juste là. Je tentais de suivre une ligne floue, faite d'humeurs et de réflexions, légères et graves. Mais avec toujours en point de mire une tentative d'éthique et de justesse, de sincérité."

Au fond, la question qui se pose aux blogueurs est la même pour ceux qui écrivent tout court : dire sa part de vérité sur le rapport au monde et à l'autre et essayer de le faire avec une voix tout à la fois singulière et universelle.

Sinon, à quoi bon ajouter nos mots à ceux, souvent meilleurs, des autres.

Point d'étape - vacances partie 1

Une petite semaine devant la mer à La Baule.. et (déjà) de retour pour 15 jours de tri et de mise en ordre des dossiers.. avant de repartir au soleil, sur la côte Marocaine cette fois-ci.

Semaine riche où j'ai pris :
- ma provision de rires, de jeux et de.. goûters au Nutella avec les enfants,
- quelques couleurs,
- un peu d'avance dans mon programme lecture.

Je me suis laissé entraîner dans la suite de Doggy Bag (saison 2).. et j'ai bien l'intention de continuer, c'est la lecture idéale au soleil !
J'ai découvert John Fante.. c'est rude, ça secoue mais il y a là un univers dont on ne sort pas si facilement.
Je suis plongé dans Alona Kimhi.. prenant, déroutant..à suivre !

Encore un mot : Merci aux commentaires chaleureux et sensibles sur le blog.. promis, je m'accroche !

Fin de saison..et bonnes résolutions

Même si le rythme n'a pas encore faibli (les parlementaires sont encore là jusqu'à Lundi au moins..), la perspective des vacances qui approchent est aussi l'occasion d'interrogations rituelles : qu'est-ce que je fais ? est-ce que je le fais bien ? comment le faire mieux ou autrement ? Tout en conciliant l'équilibre vie familiale, professionnelle et politique ?
L'entrée irrémédiable dans la catégorie "plus de 40 ans" n'arrange rien à l'affaire..

Néanmoins, cela attendra encore quelques jours : la plage est plus propice à ce type de réflexions, surtout après un semestre bien chargé.

Le blog n'échappera pas à l'inventaire : les discussions ont déjà démarré sur le passage à Dotclear2 (peut-être un détail pour vous, mais ça rajeunirait tout ça !). Et plus globalement, je m'interroge sur la nature et l'intérêt de ce que j'ai à raconter : mes spectacles, mes humeurs, mes week-ends, ça intéresse mes amis mais on est jamais loin du nombril, et pour ça Facebook est très bien.. d'un autre côté qui peut bien s'intéresser à ce que je pense de la venue de Bachar El-Assad ?
Bien sûr, je peux dire, ici ou là (dans la limite du devoir de réserve..) que je ne suis pas perturbé par la réforme des institutions mais choqué, à la suite de mes amis Christian Camerlynck et Jean-Luc Romero par la création du fichier Edvige.. et d'ailleurs je ne m'en prive pas !

Au fond, ce qui me tient sans doute le plus à coeur dans ce blog , ce sont les rencontres qu'il m'a permis de faire, les échanges et particulièrement ce côté "Masque et la plume" sur mes lectures, les mails d'écrivains et d'amis lecteurs..
Et puisqu'on y est, pour rester fidèle au titre, j'ai fini la saison 1 de Doggy Bag : bien foutu, rapide et efficace comme une série télé.. et dont il reste à peu près aussi peu de choses en refermant le livre.
Fini aussi le fabuleux destin de la Vénus de Milo (cf.infra).. c'est pittoresque mais pas franchement bouleversant au plan de l'écriture.

Avec cette petite avance prise, j'ajoute donc Suzanne la pleureuse d'Alona Kimhi à ma liste estivale.

A bientôt !

Comme ça va, la vie..

C'est drôle quand même, la vie !
Hier j'étais gris, les réflexes émoussés, la créativité à zéro, sentiment de passer à côté de plein de choses. Même le magnifique parc de Roquelaure que je vois de ma fenêtre me semblait morne.

Aujourd'hui, tout rigole, mes dossiers aboutissent, des rencontres professionnelles intéressantes se préparent, les arbres me font de l'oeil.. Jusqu'au blog qui semble renaître : par la magie de Google, un ami "perdu de vue" depuis 15 ans se manifeste et trouve des mots qui me touchent.
Sans livrer l'intime de notre correspondance, comment ne pas le remercier et retranscrire ce qu'il dit.. je n'aurais pas décrit aussi bien ce que je "cherche" à faire : " Un engagement politique évidemment très prenant... Tout en préservant du temps pour t'intéresser au monde tel qu'il va ou ne va pas, cette curiosité pour les artistes et leur travail (livres, spectacles), qui sait parfois capter avec justesse cet air du temps, se faire l'écho d'autres possibles, élargit des horizons toujours trop bornés"

Alors tant pis pour les mornes jours précédents, les idées de notes aussitôt enfouies, tenons la note de la légéreté et du bonheur.
Je vous invite à un exercice ludique. Je vous donne la liste des livres achetés pour l'été.. si d'aucuns vous tentent, rendez-vous ici pour un "masque et la plume" de petit format :

- "Mes amis" d'Emmanuel BOVE
- "Thérèse philosophe" de BOYER d'ARGENS
- "L'arrière-pays" d'Yves BONNEFOY
- "Blèche" de Pierre DRIEU LA ROCHELLE
- "Les heureux et les damnés" de F.S FITZGERALD
- "Derrière la porte" de Giorgio BASSANI
- "Demande à la poussière" de John FANTE
- "Doggy bag- saison 1" de Philippe DJIAN
- "L'invention de la Vénus de Milo" de Takis THEODOROPOULOS
- "L'homme ralenti" de JM.COETZEE.