Quelques mots rapides pour répondre aux interpellations et vous dire mon sentiment :

- Je n'étais pas au courant de cette décision et sans doute n'avais-je pas à l'être n'ayant plus de responsabilités culturelles à la ville et n'ayant pas de délégation particulière à la Communauté urbaine (c'est bien un dossier communautaire en effet),

- L'Etat n'a pas été à la hauteur sur ce sujet et ce n'est pas faute d'avoir interpellé les cabinets des ministres successifs et même d'avoir défendu le dossier auprès des proches collaborateurs de R.Donnedieu de Vabres, ce qui avait suscité une inspection très positive,

- Pour autant, je pense que la CUA devait continuer et chercher les voies de pérennisation de ce projet, singulier, fragile mais tellement symbolique et oui, je pense que c'est un mauvais coup porté au tissu culturel et à la jeunesse,

Que puis-je faire ? Utiliser mon "ministère de la parole" et tenter d'infléchir tant localement qu'au niveau national, cette décision, sans grand espoir malheureusement..