Accueil > avril 2008




Chef régional

Intéressantes les réactions à mon post précédent.
En fait, je n'avais pas posé de question sur la tête de liste, mais c'est l'occasion de donner mon point de vue aussi.

D'abord, comme cela a été précisé à Xavier Bertrand samedi dernier, inutile de monter un barnum démocratique si c'est pour dealer ensuite la tête de liste avec le Nouveau Centre. On a déjà vu pire, autant prévenir !

Ensuite, faisons aussi l'économie de l'exercice si, comme j'ai commencé à l'entendre, les chefs à plume se sont déjà concertés sur une tête de liste (qui n'est pas l'un des noms que vous avez cité les uns et les autres..).

Ou alors, jouons le vraiment : la région ne manque pas de talents et même de jeunes élus UMP (un Sébastien Leprêtre à La Madeleine par exemple) qui ont une capacité à jouer collectif et à incarner la région la plus jeune de France.. tiens, et si on se mettait à quelques-uns pour réfléchir à tout ça ?

nb : Pierre, si Arras a bien deux élus, il y a un UMP.. et un Modem; j'espère au moins que cette erreur de 2004 ne se reproduira pas !

C'est reparti !

Une semaine de rêve ici, un retour dans la nuit dernière et quelques heures de sommeil avant d'aller à la rencontre de Xavier Bertrand qui entamait à Arras son tour de France des régions au titre de ses nouvelles fonctions à l'UMP.

Je connaîs toutes les ficelles de l'exercice et la formidable ingratitude de conduire un appareil militant, ce que j'ai fait pendant 4 ans, mais je reste bluffé par la capacité de mobilisation qui permet de rassembler 500 personnes par un beau samedi après-midi où il y aurait tant d'autres choses à faire.. Xavier a de grands talents pédagogiques, la nouvelle organisation semble vouloir réveiller l'UMP, la démocratiser avec notamment l'élection dès le début 2009 de nos têtes de liste régionale.. chiche !

Voilà en tout cas qui me redonne envie de m'exprimer politiquement.

Et pour vous, quelle serait notre meilleure tête de liste pour les régionales ?

Bande son du week-end

Séquence écoute des achats du samedi : du très très bon Bashung, avec la patte de Gérard Manset et d'Arman Méliès notamment, pas loin de retrouver les accents du génial "Fantaisie militaire" et puis le nouveau Camille, un peu déroutant, sans doute moins émouvant que "Le fil".. à confirmer après plusieurs écoutes.

C'est arrivé près de chez vous..

3 posts blancs, c'est évidemment frustrant.

Mais je sais aussi que j'ai fait l'impasse sur deux sujets qui auraient sans doute généré des commentaires .

La profanation du carré musulman du cimetière militaire d'Ablain Saint-Nazaire, partagé entre l'envie de dénoncer l'épaisseur de la bêtise humaine et la volonté de ne pas offrir à ces imbéciles ce qu'ils cherchent au fond : faire parler d'eux. Ca n'a pas manqué d'ailleurs, après la médiatisation de leur acte, quelques illuminés sataniques ont cherché à en faire autant ici ou là..

Plus léger, la mini-crise gouvernementale, au sein même du pôle ministériel où je travaille..le devoir de réserve l'emporte. Allez, je fais miens les mots de JPR (on reste dans les compétences du ministère finalement) : "NKM est passée au rouge, ça ne mérite pas qu'on lui enlève le permis !"

Sur ma table de chevet..

..ou plutôt sur la pile par terre à côté du lit, John Cowper Powys, Alexandre Jollien, une nouvelle tentative avec Proust (jamais dépassé la 50° page).. mais j'ai finalement commencé par un cadeau (merci Grégory) : le début de cette chronique de l'Angleterre des années 1970 par Jonathan Coe est très prometteur.

Pour le reste, vivement les vacances parlementaires (dans 10 jours !)

Retour de flamme

Pour tous ceux qui ont été arrachés hier...

Lire plus pour penser plus

"Le risque de déshumanisation est inhérent au réseau. C'est pourquoi, demain comme hier, nous aurons besoin de libraires courageux pour répandre la passion du livre et de la lecture. Ce métier, très peu rémunérateur, se choisit par vocation et se vit souvent comme un sacerdoce : il a plus que jamais besoin du soutien public et d'une reconnaissance affirmée."

D'accord avec Bruno Racine, président de la Bibliothèque Nationale de France et Benoît Yvert, président du Centre National du Livre : à côté des opportunités offertes par le numérique, nous avons de plus en plus besoin de professionnels passionnés, véritables "passeurs de culture" pour toucher les 3 français sur 4 qui ne lisent pas ou plus.

Démocratie directe

Quelques mots pour revenir sur l'élection à la communauté urbaine d'Arras et les mots (un peu durs pour certains) que j'ai eus dans La Voix du Nord.

Nous avons vécu une élection du Président, dramatisée comme jamais, sans que les 2 candidats ne montrent de profondes différences de vues sur leur conception des enjeux communautaires et où le choix s'est fait sur les fidélités politiques et la perception humaine. Résultat : un premier tour erratique (une voix d'avance en faveur de JP.Deleury, 3 nuls et un bulletin égaré sur une non-candidate), un second tour haletant où JM.Vanlerenberghe l'emporte heureusement d'une voix (37 à 36) et ensuite...

Ensuite, 3 heures de marchandage, où le battu est le premier à s'installer à la table des négociations, où les conseillers communautaires qui ne réclament rien errent dans les couloirs de l'hôtel de ville, affamés et assoiffés et où on cherche en vain où se cache l'intérêt général.

Alors, oui, je redis ce qui est repris dans La Voix du Nord, je préfère la démocratie quand elle s'exerce au grand jour devant les électeurs que nuitamment entre couloirs et salles de réunion.

Et pour mettre fin à ces compromissions peu glorieuses, je milite ardemment pour l'élection au suffrage universel direct des pouvoirs d'agglomération et pour les élections à un tour dans tous les scrutins : à la proportionnelle corrigée pour les scrutins de liste et directement pour les élections uninominales.