Sarko, acte II : il y a incontestablement un nouveau souffle.
Brillant sur la forme quoique dur voire humiliant avec certains journalistes (pauvre Joffrin...).
Sur le fond, convaincant sur la politique de civilisation et la mission confiée à Simone Veil pour enrichir le préambule de la Constitution... moins sur le pouvoir d'achat (qui ressemble à un joli piège politique) et cette histoire de 35 heures (qui rappelle le mauvais souvenir de la TVA sociale à quelques semaines des municipales..).

Je viens à peine de finir les 900 et quelques pages de Consuelo et j'attaque La diététique de Lord Byron; magie de la lecture qui fait traverser Venise, la Bohême, Vienne et la Prusse au XVIII° pour se retrouver "à Pâques 1824, à Missolonghi, sous les fenêtres de la chambre où Byron se meurt".

Et dire que Janvier amène les nouveaux romans de Nicolas Fargues, de Joël Egloff, celui de Laurence Tardieu qui m'a l'air très prometteur.. et que j'ai trouvé chez un bouquiniste un Franz Bartelt qui me fait très envie (c'est un des écrivains favoris de Poelvoorde..), il faudrait vraiment que j'en fasse mon métier à plein temps !