Accueil > août 2007




Une grande première

Je n'ai pas l'habitude de mélanger ma vie professionnelle et ma vie de blogueur.

Mais hier, j'étais , à Jouy-en-Josas, pour la première fois.

L'Université du MEDEF, ça ressemble assez à une Université d'été politique (OK, plutôt de droite) en fait.
D'ailleurs, j'y ai croisé plein d'anciens et actuels membres de cabinets ministériels et quelques parlementaires.

Mais j'ai aussi vu plein de blogueurs connus et reconnus.. et même le célèbre Versac jouer à la Wii.

Et puis, j'ai très vite trouvé l'espace détente et j'ai découvert le bonheur du Waff.

Bien sûr, j'ai aussi écouté le discours du Président : "je veux, je vous aime, j'ai décidé.." mais j'arrive pas à comprendre pourquoi une salle pleine de gens intelligents applaudit à tout rompre à l'idée de supprimer un directeur d'administration centrale sur deux..

Qu'est-ce qu'ils leur ont fait pour mériter ça ?

Petite découverte musicale

Mon petit Paul (15 mois) adore.. elle a aussi un site bien foutu ici.

C'est pas pour me moquer..

..mais essayez d'imaginer ça en France !!

Faites du bruit

Démocratie participative - Acte II.

Bon, d'accord, mon blog n'est pas vraiment un modèle en ce moment : 4 commentaires sur les 5 derniers posts, bof..

Mais il y a quand même des sujets où il faut participer, défendre des positions en cette rentrée !

Tenez, le Grenelle de l'environnement par exemple.. je trouve plutôt bien la mobilisation de l'Alliance pour la planète.

Allez, un petit clip, c'est plus vivant !

727

Le chiffre ne vous aura pas échappé !

Moi, il me donnerait plutôt le vertige, comme au début d'un festival, quand il faut choisir un premier spectacle alors qu'on voudrait tout voir..

727 livres vont sortir dans les jours qui viennent, romans français et étrangers, comme autant de bonnes (ou mauvaises) raisons de ne jamais écrire le mien..

727 et quelques-uns qui accompagneront mon automne.. et bien au-delà, toute la vie parfois.

727.. et j'ai déjà "perdu" une semaine à finir celui-ci de Nick Hornby, drôle, bien écrit, mais pas de ceux qui semblent avoir été écrits pour vous.

727, et il faudra bien définir quelques heureux élus qui auront droit à ma carte bleue dans quelques jours..

Alors, allons-y, affichons la couleur : il y aura Yasmina Reza et Olivier Adam, c'est sûr, François Bégaudeau sans doute, Patrick Besson et Pierre Assouline peut-être..

Pour le reste, ce sera au gré de l'inspiration, de la lecture d'une critique, d'un achat impulsif un midi de désoeuvrement à Paris..
et puis, si certains d'entre vous ont repéré une date importante en fin de semaine.. qu'ils ne se gênent pas, j'adore les surprises !!!!

Un Conseil de la société civile ?

Audacieuse et intéressante proposition de Corinne Lepage dans le Monde de ce soir (daté 22 août) : lier réforme institutionnelle et Grenelle de l'environnement, en substituant au Conseil économique et social, un Conseil de la société civile, véritable outil de démocratie participative qui organiserait des débats de société, formulerait des propositions de loi et disposerait de moyens (Commissariat au Plan rénové) et de pouvoirs de nomination (CSA, Conseil constitutionnel,..).

Je ne suis évidemment pas d'accord avec tout (je reste un tenant de la démocratie représentative) mais, sur le pouvoir de nomination, il y a là des idées de nature à rapprocher le peuple de ses élites.

De même, dans le discours du Président de la République le 12 juillet à Epinal, les avancées sur le scrutin proportionnel, sur les moyens de contrôle supplémentaires à donner aux assemblées, me paraissent aller dans le bon sens.

Je participerai en ce sens aux débats lancés à l'intérieur de l'UMP.

Et je rappelle les propos du Président : "Je voudrais, que dans le débat qui va s'ouvrir, chacun se sente acteur, que chaque sensibilité, que chaque point de vue puisse s'exprimer. C'est pourquoi je souhaite que le débat sur la modernisation de nos institutions ne soit pas seulement un débat à l'intérieur de la majorité présidentielle, pas simplement un débat entre les hommes politiques ou un débat seulement entre juristes."

Alors, à vous la parole !

Un week-end tout en O

Pour commencer, anniversaires à fêter, un grand restO (ah, les macaronis farcis de truffe noire et de foie gras d'Eric Fréchon.. j'en suis encore ému !).

Ce matin, une belle expO : Roy Lichtenstein à la Pinacothèque

Et ce soir, je viens de faire un bon blanc-manger cocO.

Non, je n'oublie pas les 100 jours de NicO.

Quoi ? Eté pourri ? que d'O ?

Deux monstres sacrés

Je viens de découvrir l'existence du blog de Bertrand Tavernier.

Tout en lisant ses chroniques de DVD, résonne en moi sa voix si particulière et envoûtante.

Je me souviens d'un dîner étonnant organisé par Stéphane Grimaldi (qui dirige maintenant le Mémorial de Caen, à visiter !) pour créer une association chargée de faire vivre la mémoire des scènes de fraternisation entre ennemis sur la ligne de front pendant la guerre de 1914/18.

Stéphane avait réuni chez Jean-Paul Delevoye, alors Ministre, Christian Carion qui préparait le film "Joyeux Noël", son producteur Christophe Rossignon et Bertrand Tavernier... qui est arrivé bien après le dessert et s'est mis à dîner seul en nous régalant d'anecdotes et de bon mots.. et en acceptant in fine, ce qui était le but, la présidence de l'association Noël 14.

Je garde un autre grand souvenir des venues de Bertrand Tavernier à Arras pour le festival de cinéma de Plan-Séquence, et notamment d'une visite du musée d'Arras (à visiter aussi !!) : nous avions prévu un tour rapide des collections, conscients de son emploi du temps chargé..il y passa plus d'une heure, s'extasiant devant les gisants, animant la visite de mille anecdotes et surtout de son immense culture.

Avec Claude Chabrol, c'est surtout un déjeuner extraodinaire à Arras qui m'a marqué.
J'ai découvert un homme profondément aimable et drôle, passionné par l'âme humaine et par les destins exceptionnels (et donc par les "grands animaux politiques").. qui m'a séduit par sa culture littéraire, gastronomique.. et politique.

Son dernier opus, "La fille coupée en deux", renoue avec ses plus grands films et avec ce regard si acéré sur les rapports de classe .
Je ne vous en raconte pas plus et vous incite à aller le voir très vite !

Ebullition

Un blog, ça se surveille comme le lait sur le feu !!

Je le quitte des yeux un week-end, le temps d'un samedi parisien sous le soleil (découverte du zoo de Vincennes pour le petit bout de chou) et d'un dimanche arrageois.. sous le soleil (vélo au polygone).. et voici que ça s'étripe sur la Lybie et les vacances du Président.

Sérieusement, c'est pas que je ne pense rien de tout ça, mais ça m'agace un peu (on devrait être d'accord JF !) que la presse nous emmène sur les terrains les moins intéressants et sur l'écume des choses.

D'abord, on ne peut quand même pas se plaindre de l'omniprésence de Sarko.. et aller le titiller alors qu'il n'a rien dit depuis 5 jours.. faudrait voir à être cohérent.

Et puis sur le fond.
OK, les vacances , ça fait "nouveau riche".. c'est pas le Old Cataract à Assouan ou le Danieli à Venise, chers à Mitterrand, mais les temps ont changé et nous avons une Présidence new-look.

Pour la Lybie, la communication n'est pas limpide.. et surtout trop "partagée" (Guéant, Martinon, les Ministres.. tout le monde y va de sa version) mais sur le fond, franchement, comment ne pas être d'accord avec Alexandre Adler : "L'Occident considère aujourd'hui la dictature essoufflée et grotesque de Tripoli comme un moindre mal à supporter avec patience, voire à défendre un jour contre des ennemis autrement redoutables qui ne tarderaient pas à ressusciter l'agressivité terroriste des premières années du régime, les oripeaux du nationalisme arabe ayant été cette fois-ci troqués au profit d'un islamisme pur et dur."

Et je ne peux imaginer que le PS d'aujourd'hui se résume aux mots (certes souvent subtils) de François Hollande, qui est devenu le premier commentateur de la vie politique...