Ne le cachons pas, une certaine tension inquiète, une agitation fébrile anime les cercles du pouvoir ou le conseil national de l'UMP auquel j'assistais hier.

Qui y sera ? Pour quoi faire ?

En attendant le verdict, il n'est pas interdit de rire un peu de nous-mêmes en participant avec Karl Zéro à l'aventure du Gouvernement provisoire.

Pour ceux qui n'aiment pas ça, autant le dire tout de suite, c'est, au moins, du deuxième degré...