Plaisir et bonheurs du mandat d'adjoint à la culture : passer des Portes ouvertes de notre superbe campus universitaire à la très belle mise en scène des dramaticules féminins de Beckett par Stéphane Verrue.

Emotion privée : mon fils chantant avec conviction "Ne rentrez pas chez vous comme avant" pour sa première communion et ce couplet qui définit une Eglise généreuse, telle que je l'aime (plus que celle de Benoît XVI) :

A quoi bon les mots si l'on ne parle pas
A quoi bon les phrases si l'on n'écoute pas
A quoi bon la joie si l'on ne partage pas
A quoi bon la vie, si l'on n'aime pas.

Colère, devant l'agression raciste et les slogans nazis taggés sur la maison d'un médecin d'origine béninoise à Villers-au-Bois.

Savoir la bêtise crasse et abjecte si proche de chez soi, ça fait peur et honte à la fois...