J'avais lu le roman, "Plender", dans l'excellente collection Rivages Noir dirigée par François Guérif (un fan de cinéma, comme il l'a démontré au Festival d'Arras).

Le film qui en est tiré, "Le serpent", est une vraie réussite, dans un genre, le thriller, qui n'est pas vraiment une spécialité française.

Servi par une distribution très convaincante, notamment le fascinant Clovis Cornillac, le film d'Eric Barbier, est de ceux qui vous fait vous retourner dans la rue en sortant du cinéma, persuadé d'être suivi...