Accueil > mai 2006




Une vraie campagne, çà vous dit ?

.. avec des réunions publiques, des débats à la télé, des programmes..tiens, des idées même ?
Tous ces trucs ringards quoi !

Parce qu'au rythme où on est parti, on va pouvoir ressortir le discours de Séguin à Bondy en 1995 :
"Arrêtez donc de croire qu'il va y avoir une élection présidentielle. Le vainqueur a déjà été désigné. Proclamé. Fêté. Encensé. Adulé. Il est élu. Il n'y a pas à le choisir, il y a à le célébrer. Ça n'est plus la peine de vous déranger. Circulez, y a rien à voir."

D'accord les sondages ne sont pas encore sûrs à 100% : Entre Ségolène et Nicolas.. çà devrait se jouer dans Paris-Match les dernières semaines.

Même à l'extrême-gauche, on devient fou ! La nouvelle mode : le name dropping - on lance un nom (Zediri, Coupé, Salesse...ou José Bové), on laisse monter le soufflé, et on mesure, parce que, c'est la verte Francine Bavay qui l'affirme, "in fine, ce sont les sondages qui trancheront".

Ben voyons !

Heureusement, dans le nouveau prime time "Qui veut gagner l'Elysée ?", il reste quelques esprits un peu ringards, un peu rêveurs, comme Alain Ecthegoyen, pour penser que "nous aimons tous les bulles, leur élégance, leur magie et leur légéreté. Mais les bulles vivent une vie éphémère : elles éclatent dès qu'elles sont en contact. Et il arrive toujours un moment où l'air du temps ne parvient plus à les maintenir dans leur élément aérien."

C'est pour quand le contact avec le réel ?

Papa

Malgré mes engagements publics, j'ai toujours eu une certaine réserve à évoquer ma vie privée et familiale.

Mais je pense être surtout lu ici par des amis, et j'ai pris le parti de retracer mes réactions, mes émotions... il était donc difficile de passer sous silence l'un des moments les plus forts de la vie d'un homme : la naissance d'un enfant.

Paul est venu agrandir la famille et ravir Margaux et Thibault, ses aînés.
Il pèse 2k950 et mesure 51 cm. Il est en pleine forme et la maman aussi.

Amateurs

Dans la nuit de ce Lundi 22 au mardi 23 mai ,à 1h, Serge Levaillant qui fait chaque nuit le bonheur des auditeurs de France Inter dans son émission “Sous les étoiles exactement” recevra aux côtés de Christian Camerlynck, Béatrice Coton et Jean-Jacques d’Amore les organisateurs de Faites de la Chanson et les chanteurs amateurs d’Arras : Yves Le Deist, Marie Subst, Yvelise Bayle et Jean-Benoît Nison qui chanteront en direct, accompagnés par Damien Nison.

Quintessence de l'amateurisme qui rime avec passion, exigence et sincérité.. et qui peut donner des moments aussi forts que la rencontre avec Romain Didier au Pharos il y a une semaine, ou des fêtes aussi généreuses que la Fête des Allées hier à Arras.

Mais l'article de Benoît Helme dans le Monde 2 ce week-end nous rappelle aussi l'émergence du statut d'amateur comme un "métier d'avenir", celui qui consiste à surfer sur le discrédit des pros, dont l'optique est jugée "trop parfaite" et à devenir, grâce aux nouvelles technologies et aux médias, photographe, journaliste.. ou chanteur star en quelques semaines.

Rafraîchissante - la démarche de Ségolène Royal qui consiste à considérer chaque citoyen comme un "expert des problèmes vécus" - cette évolution peut devenir franchement inquiétante appliquée à la politique quand on sait qu'une société comme Aia casting prépare actuellement une "Star Ac' de la politique"...

Et puis l'auteur titille la blogosphère (un blog créé toutes les secondes) et ce "désir d'expression de soi".. ce besoin du blogueur d'un "retour sur ce qu'il expose" selon Serge Tisseron.. un prétexte tout trouvé pour revenir sur cette liste des 23 de Domenech et jouer au sélectionneur.. amateur en lui reprochant l'absence de Giuly, d'Anelka et le choix de Barthez face à Coupet !

12 mai 1976 (déconseillé aux âmes sensibles..)

Je me souviens du maillot bleu ciel de Curkovic, mais je ne sais plus très bien si je l'avais vu dans Onze ou si la télé de mes parents était déjà en couleur.

Je me souviens de ces rendez-vous, tous les quinze jours, le mercredi avec les voisins.. on y avait pensé toute la semaine, on avait déjà joué le match toute la journée dans la rue avec les copains.

Je me souviens du tee-shirt Manufrance.. le merchandising naissant .. mais surtout d'un coeur vert qui battait à l'unisson.

En entendant aujourd'hui sur France Inter mes idoles d'hier, Curko, Piazza, Bathenay.. je retrouve des émotions enfouies, des souvenirs d'un enfant qui s'ouvrait au monde en découvrant Liverpool, Kiev, Glasgow avec Saint-Etienne.

Je sais, cela peut paraître futile, voire insignifiant pour certains, incohérent même avec un engagement pour la diffusion d'une culture de qualité.. mais voilà, j'aime le foot, je le revendique comme lieu de partage d'émotions universelles.

Bien sûr les dérives, l'argent sale, la bêtise de certains "supporters".. comme dans toute activité humaine, le pire cotoîe le meilleur.. et le meilleur pour moi s'est fait de ces partages : l'épopée des Verts, les larmes de Séville en 82 et la joie de l'Euro 84 avec la bande à Platoche, la coupe d'Europe du PSG à Bruxelles avec Guillaume en 96, le rêve de 98 : Lens, champion de France et la France, championne du monde..la folie dans le stade avec mon père, ces émotions que je partage aujourd'hui avec mon fils quand il découvre Bollaert, le stade de France ou Gerland et les Lyonnais (les Verts de sa génération..).

Allez, pour être sûr de créér un peu de débat sur le blog, je vais faire comme les milliers de Français qui aiment le foot, et jouer au sélectionneur..voici donc
Ma liste des 23 : Coupet (n°1) , Barthez, Landreau - Sagnol, Thuram, Gallas, Abidal, Silvestre, Givet, Mexès, Clerc - Makelele, Vieira, Malouda, Zidane, Dhorasso, Diarra, Giuly - Henry, Trezeguet, Wiltord, Anelka, Saha.

Rendez-vous Dimanche !

Sur le courage en politique..

une tribune intéressante de Jean-Pierre Raffarin.

Je suis candidat !

Prix du blog citoyen
Recommandé par des Influenceurs.

La tentation de Valois

Comme me le faisait remarquer un "ami de l'autre rive", Franck Heyde Betancourt, nos blogs ne connaissent jamais autant de succès que lorsqu'ils sont un peu polémiques.. et traitent de "cuisine électorale".

L'occasion de vous soumettre le plaidoyer de Maurice Szafran pour la dissolution, dans Marianne de cette semaine :

"Que le choc des idées, des programmes et même des ambitions affichées au grand jour remplace l'affrontement sourd et glauque des manoeuvres de l'ombre. Que les nouvelles générations de femmes et d'hommes prétendent à la relève et bousculent cette fois le monde morbide des coupe-jarrets infernaux."

Pour ma part, j'irai ce week-end au Printemps des radicaux voir s'il est encore possible de faire de la politique en participant au débat d'idées plutôt qu'à la lutte des places.

Chanson toujours

La chanson française sera encore au menu le week-end prochain.

Arras frappe les premiers coups de la "Faites de la chanson", organisée en Juin par DiDouDa en accueillant un chapeau bas à Romain Didier.

Trente chanteurs amateurs venus de toute la France viendront interpréter des chansons de Romain, en sa présence.

C'est Dimanche à 16h30 au Pharos. A ne pas rater !

A comme... géant !

Encore un peu sonné des presque deux heures de concert, Samedi.

Carrure de boxeur, le bonhomme vous saisit d'entrée, murmurant "Music Hall" et on sent déjà qu'il ne vous lâchera plus, donnant le tempo, alternant claques et caresses, dans un corps à corps avec le public qui finit au bord du KO.

Dans mon coffre à émotions fortes, Dominique A. a trouvé d'entrée la porte entre Leprest et Arno.

La relève

4 ans depuis la dernière élection de Jacques Chirac.

40 ans de présence sur la scène politique.

En Grande-Bretagne, qu'il est de bon ton de mépriser, le grand vainqueur des élections locales s'appelle David Cameron.

Il a 39 ans.

En France, nous aurons peut-être bientôt un nouveau premier Ministre.
Les spéculations vont bon train ; les personnalités qui sont citées ont toutes plus de 20 ans de présence sur la scène politique nationale.

Faudra-t-il attendre autant pour qu'un François Baroin, par exemple, ait sa chance ?

Sommes-nous si difficiles à gouverner qu'il faille être "blanchi sous le harnais" pour en avoir le droit ?

Kaléidoscope arrageois

Déjà la fin de semaine.
Attente impatiente du concert de Dominique A. à Tourcoing ce soir.

Et même pas eu le temps de vous faire partager les images fortes du week-end dernier où j'ai pu :

- Frissonner en entendant "Le chant des marais" par les enfants de l'école Curie au mémorial des Fusillés pour la journée de la déportation,

- M'émerveiller des paysages et des atmosphères du film de Dai Sijie "Les filles du botaniste",

- M'enrichir des rencontres avec Ilan Halévy, Paco Ignacio Taibo II ou encore Frédéric Fajardie au salon du livre d'expression populaire d'Arras,

- Etre happé par la force des images d'Einsenstein et le génial accompagnement musical de Nlf3 sur "Que viva mexico".

Autant d'émotions qui se superposent trop vite, mais qui font le bonheur de la vie à Arras.