Sur l'Europe toujours..

Mon ami Christian m'interpellait récemment sur la restriction du droit à l'avortement amené subrepticement par la Constitution.

J'ai vu, depuis, cet argument repris par les tenants du NON, notamment Henri Emmanuelli.

Ce "droit à la vie" garanti par la Convention Européenne de sauvegarde des droits de l'Homme permet en réalité de sanctionner des pays qui assassinent des opposants politiques.

Il n'a jamais été étendu, dans aucune jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'Homme de Strasbourg, au foetus.

Débattons sur ces questions de fond plutôt que sur les choix qu'auraient fait le Général de Gaulle ou le Pape ?

Commencer l'Europe par la culture..


..çà veut dire quoi me demande-t-on ?
Pour moi, ce regret de Jean Monnet est à mettre en parallèle avec son discours de 1952 : "Nous ne coalisons pas des Etats, nous unissons des hommes."

L'Union a commencé par des partages techniques et économiques (acier, agriculture, aéronautique,..) qui sont de belles réussites mais expliquent sans doute le manque d'âme de cette construction et le peu d'enthousiasme des peuples à la soutenir.

Je crois que Goethe ou Beethoven nous parlent plus durablement et plus en profondeur du peuple Allemand que la production d'acier.

Et des politiques simples comme Erasmus ont sans doute davantage oeuvré à cette "culture commune" chez les jeunes que les discussions sur les institutions.